Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 14:06

Dimanche, la manifestation organisée par l'élue de Dieu, Frigide Barjot, était prévue sur l'avenue de la Grande Armée, alors une question se pose : que faisaient des enfants à 500 mètres de là, sur… les Champs Élysées ? Que faisaient ces femmes enceintes jointes aux troupes de choc du fascisme à la française ? Pourquoi Copé défend-il si bien les nervis GUDesque ?  

"Il y avait des réactionnaires, des fascistes, des petites troupes organisées et courageuses, oui ; mais il y avait aussi une foule énorme de braves gens qui n'avaient pas d'opinion politique mais qui, par contre, avaient des sujets de mécontentement et de colère. Il y avait même des radicaux et des socialistes et s'ils manifestaient c'était contre les saligauds qui déshonorent la République." Non, ce n'est pas Henri Guaino, qui tentant désespérément une nouvelle fois d'être l'homme qui entre dans l'histoire… non, c'est Marcel Déat*, qui écrit cela en 1934, après la manifestation des ligues nationalistes et d'extrême droite, le 6 février 1934, qui avaient pour but, rappelons-le d'assaillir l'Assemblée Nationale et de mettre à bas la gueuse.  

Alors bon aujourd'hui il n'est plus question de ce genre d'extrémité, mais force est de constater que les réactionnaires ont toujours armé les spadassins hystériques, et la foule des bonnes âmes sorties de leur bénitier de province a toujours été la troupe grossière qui tente de nous garder dans la crasse bêtise de la religion monothéiste…

…Dieu est mort j'ai vu son cadavre ce matin !

*après avoir été socialiste, il plongea dans la collaboration avec l'Allemagne nazie aux côtés de Pierre Laval.

 

manif pour tous image catho gud violence

 

-Denis-

Partager cet article

Repost 0
Published by LeCitoyenMarcel
commenter cet article

commentaires