Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 07:41

Hier j'ai reçu un message d'un lecteur étonné car j'ai (osé ?) publier un auteur décédé QUE depuis 18 ans... Barjavel pour ne pas le nommer.

Je met ici la réponse que j'ai fait à son message... et ensuite une petite considération concernant notre époque "informaticotrouduculière" (©®™ Pierre Desproges) et le partage des oeuvres écrites, graphiques, photographiques, cinématographiques et phonographiques.

Un "ancien" citoyen Marcel pour illustrer mon propos :

 

droit d auteur definition texte origine copyright

 

Message ---------------------

Comme je l’explique à chaque fois qu’on me pose cette question :

En publiant un auteur MORT... C’est à dire qui n’a plus besoin de ses œuvres pour vivre... Je ne vole personne !

Bien au contraire, je permet –à mon tout petit niveau j’en conviens- de participer à la reconnaissance dudit créateur.

Les seuls qui peuvent se sentir lésés sont les tiques que sont les trop fameux ayants-droits qui tirent profit de cette “manne” (plus ou moins importante selon la reconnaissance de l’auteur). Personnellement, et vous avez dû vous en apercevoir je ne tire aucun profit de mon travail sur l’œuvre éditée, je ne demande rien... Juste le plaisir de partager quelque chose que j’ai aimé...

Il est assez édifiant que ce soit sur les 2 auteurs français que j’ai publié (Stefan Wul et René Barjavel) que l’on me pose cette question... Des auteurs au demeurant de moins en moins connus dans la prolifération de romans plus ou moins fantastiques, surfant sur une vague publicitaire faite pour titiller le pédoncule des lecteurs prépubères.

Je n’ai reçu aucune demande quand à Tolkien qui est mort lui en 1977. J’en ai bien reçu une pour Robert Erwin Howard, mais là c’était raté... Il est mort en 1936, soit il y a 77 ans !

Donc faudrait-il, dans le cas de Barjavel, “attendre” l’année 2060 (j’aurai 97 ans alors) pour pouvoir partager un auteur qu’on apprécie ?

Je tiens à préciser aussi que je suis moi-même ayant-droit sur l’œuvre de mon père et que mes frères et sœurs sont du même avis que moi... Nous ne sommes pas propriétaires de l’œuvre pictographique, ni même tapuscrite de notre père, et c’est donc avec joie que je diffuse son œuvre... Gratuitement ! Certe, il n’est pas célèbre... Mais le “droitauteurisme” n’est pas réservé à une classe spéciale de “fils de” ou “filles de” ou même “éditeur de”.

C’est ma position, car la culture est belle et cela est bon de la partager quand on ne marche pas sur les arpions des auteurs !

-Denis-

--------------------------------

Que cela soit dit... que cela soit écrit ! (©®™ Cecil B.de Mille dans "Les 10 commandements")

 

Maintenant au sujet du fameux "partage des biens culturels"... quelques beotiens boutonneux et incultes, ainsi que des sites tout à fait sérieux "partagent" des oeuvres à qui-mieux-mieux sans se soucier le moins du monde de "rendre hommage" ou tout du moins d'être respectueux des auteurs. Facebook est pour ça l'exemple même de cette société de merde qui donne à n'importe qui le pouvoir (et non le droit) de diffuser des oeuvres d'autruis pour leur PROPRE INTÉRÊT.

Pour ce qui me concerne, et je demande à chaque lecteur (webmasters) qui me lira jusque-là (je sais, lire est une activité fatiguante) de modifier dès à présent sont rapport à la création... la moindre des politesses est D'AFFICHER EN CLAIR le nom de l'artiste... c'est bien le moins. Qu'il soit mort ou non. Et si possible un lien EN CLAIR AUSSI (c'est à dire textuel) sur le blog ou site dudit créateur. C'est ma position et je vous propose de la partager (pour le coup, inutile de me citer, j'en ai rien à battre).

Bien entendu, il est préférable -voir essentiel- de privilégier le partage des travaux d'auteurs décédés, car alors vous ne lui retirez rien de son gagne pain.

 

Voilà... merci cher lecteur d'avoir été jusqu'à cette fameuse et dernière ligne qui conclut ce post.

-Denis-

Partager cet article

Repost 0
Published by LeCitoyenMarcel
commenter cet article

commentaires

Jean-Pierre Scant 31/01/2013 15:06


Cher Denis, j'apprécie ton mouivement d'humeur à cet égard et la carricature absurde qui l'illustre. C'est un vrai racket aujourd'hui. Je ne sais comment on pourrait contrecarer la chose car
c'est un vrai désastre pour les petites compagnies de théâtre comme celle de ma soeur Renata. Elle avait quatre pièces à son répertoire déjà jouées  programmées et vendues. Elle a reçu
un avis d'exclusivité et interdiction de les jouer. Elle a réponodu à la société des auteurs avec les mêmes arguments que toi. Zéro résultat, même si son public ne fait aucunement concurrence aux
scènes nationales et autres théâtres de consommation.  Elle a dû se plier à l'interdit. Ce qui est grave, c'est les auteurs vivants sont complices et acceptent de vendre leurs droits en
exclusivité, se privant eux mêmes de la diffusion de leurs textes. Quel nouveau combat faut il mner, avec qui. Nouvelle forme de censure économique, Main basse sur la culture et fermez vos
gueules !    

LeCitoyenMarcel 04/02/2013 07:19



Quel plaisir d'avoir un commentaire venu de toi l'aminche...


L'histoire que tu racontes est l'illustration même de cette financiarisation sous couvert de "il faut faire vivre les artistes" au sujet duquel j'ai écris dans ce post-ci... 


Ça sera long, mais un jour nous aurons raison des multinationales de la cultufric, les marchands du temple des valeurs qui se vendent... en effet :


NON LA CULTURE N'EST PAS UNE MARCHANDISE !!!


De toute façon je ne tiens pas compte de leur ignominieuse législation qui voudrait que l'on laisse a des tiques s'accrocher à leurs coffre-fort durant 75 ans !!!


Si les éditeurs ont besoin de ça pour vivre : QU'ILS CRÈVENT !


-Denis-



Mary Gohin 31/01/2013 09:26


C'e"st dit avec colère rentrée, mais c'est dit. Et moi j'ai lu et j'approuve.

LeCitoyenMarcel 04/02/2013 07:09



Merci... fallait que je trouve une occasion pour mettre certaines choses au point... mais je me permettrait peut-être de réitérer le coup d'gueule dans quelques mois... piqûre de rappel ;-)


Bizoo