Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 08:16
Dassault... arrête ton char !

Dassault... arrête ton char !

Préambulairement, en écrivant ce texte, je suis déjà catalogué dans les "délinquants, envieux et profiteurs mesquins", parmi ceux qui "cherchent à abattre le « chêne » de Corbeil". Tout un programme !

Dans une touchante lettre, fifils à papa, Olivier Chose, tente de nous émouvoir avec sa si belle histoire familiale, on en chialerait ! Paré de toutes les vertus désintéressées, Bidule tresse d'assaut des lauriers à son père. En effet, "le nom Dassault est un grand nom français, intimement lié à l'histoire de notre pays". Tandis que celui de mon père, du père de mes lecteurs, qui n'ont semble-t-il, pas eu la chance d'être "intimement lié à l'histoire de notre pays", sont, à n'en pas douter, de la merde en boîte. Et pour fiston, tout écrit qui n'est pas un panégyrique à la gloire de l'industriel "probe" sur lui ne serait que "rancoeur, jalousie". Enlevé le banc ! y a rien à voir, la seule vision idillyque de l'héritier est la bonne et toute idée contraire est "attisé par des mauvais vents". Ben voyons !

Quant à la vision de la démocratie par le rejeton Bitonio, elle serait juste en péril parce que Serge Truc n'en serait pas l'élu. En effet ces certainement voyous de communistes qui avaient juste l'audace de détenir la mairie de Corbeil en 1959, et que "[...] le maire communiste de l'époque obtenait tous les sièges du conseil municipal [...], quand l'opposition ne dispose même pas d'un siège pour faire entendre sa voix". À l'époque, le Général de Gaulle, élu président, obtenait tous les sièges du gouvernement et l'opposition n'avait alors pas droit aux "Colonnes à la une", mais la démocratie de tête d'œuf a du mal a apprécier cette comparaison, certes osée, mais certainement due au fait que je suis de "la gauche morale, toujours si prompte à s'offusquer".

Je propose d'offrir par une quête nationale, que dis-je, internationale !... interstellaire !... pour l'immense chagrin d'Olivier Machin, fils meurtri, enfant blessé de voir son papounet traîné dans la boue du commun des mortels...

...un lacrymatoire pour conserver le pieu souvenir de ses larmes douloureuses.

-Léonce-

Partager cet article

Repost 0
Published by LeCitoyenMarcel
commenter cet article

commentaires